languefrancaise.net

fadé (définition)

fadé
■ Être syphilitique (ou autre MST) ; ■ malade, très malade ; ■ blessé, blessé mortellement ; abîmé ; □ en avoir son compte (ironiquement)

fadé & être fadé ; être bien fadé

■ Être syphilitique (ou autre MST) ; ■ malade, très malade ; ■ blessé, blessé mortellement ; abîmé ; □ en avoir son compte (ironiquement)

↓ fréquence : 009 | registre ancien : 9

  • 1914 Mlle Crevette, avant qu'ils l'eussent reconnue, troua par deux fois la poitrine de son « petit homme ». […] L'Anguille se plaignit à ceux qui l'interrogeaient. « J'suis fadé… La garce ! » murmura-t-il, et, bientôt, il ne bougea plus. source : 1914. L'exemple de "La Veuve", dans Racaille et parias
  • 1915 j'ai ce qui faut… J'suis bien fadé… deux balles dans la cuisse et un coup de baïonnette dans le bras, mais c'est rien que ça ! La viande est bonne, on en réchappera ! source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1903 Je sors de la visite du médecin et il m'en arrive une bien bonne. Il paraît que je suis malade et il m'a dit que j'étais bien « fadée ». Ça m'a foutu un coup tout de même, car j'étais loin de m'attendre à ça. source : 1903. Les enracinées
  • 1903 J'étais une fois à Saint-Lago et y avait une fille qu'était « fadée » comme moi, eh bien ! les soeurs y faisaient pas attention. source : 1903. Les enracinées

<4 citation(s)>

Chronologie et sources

Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1903 1914 1915 1915 1918 1920 1926 1951 1981

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments