languefrancaise.net

définition : balpeau (depuis 1928)

balpeau
Rien, échec ; pour rien, inutilement, en vain

balpeau & ballepeau ; balpo ; pour balpeau (1928) #adverbe

Rien, échec ; pour rien, inutilement, en vain

↓ fréquence : 011 | registre ancien : 9 | registre moderne : 9

Citations
  • 1955 il n'en restait plus qu'un, planqué derrière des piliers de la grille, qui lâchait des rafales en direction des ouvertures de la taule. J'ai arraché son flingue des pognes de Milou et j'ai essayé de l'épingler. Mais balpeau ! cette charogne avait rejoint la Chevrolet noire qui démarrait sec. source : 1955. Mollo sur la joncaille
  • 1960 mais les chances qu'a ce petit hotu d'aborder à nouveau au minou d'Antoinette, elles lui apparaissent désormais avoisiner balpeau pour chiffrer source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1955 Plus élliptiquement : je m'étais déplacé pour balpeau source : 1955. Les rats de Montsouris
  • 1957 ce qu'ils m'apprirent ou rien, c'était du kif […] Balpo sur tout la ligne source : 1957. Les eaux troubles de Javel
  • 1953 Je me râcle la gorge un grand coup, j'ouvre la bouche : balpo ! Aucune parole ne veut sortir. source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?
  • 1953 Quand je dis en avant, c'est bien façon de parler. Croyez pas que je m'élance dans le noir tête baissée et que j'y vais franco ; balpo ! source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?
  • 1976 Majorité du butin : or, bagues, gourmettes… un peu de fric. Mouillette de balpeau, quoi ! source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<7 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1928 C'est la date à battre.
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1928 1947 1953 1953 1955 1955 1955 1957 1960 1976 1981 1982

Compléments