Définition de : avoir la langue bien pendue

  • avoir la langue bien pendue
    • ■ Savoir parler, avoir la langue déliée, parler avec une grande facilité ; ■ être bavard, indiscret, commérer ; ■ avoir de la répartie, savoir se défendre oralement
    • fréquence : 011
    • id : 18281

avoir la langue bien pendue & avoir la langue trop bien pendue locution

Définition

■ Savoir parler, avoir la langue déliée, parler avec une grande facilité ; ■ être bavard, indiscret, commérer ; ■ avoir de la répartie, savoir se défendre oralement

fréquence : 011
registre ancien : 4 registre moderne : 4

synonyme : bavard

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1606.

1877 1895 1896 1899 1925 1926 1935 1935 1957 1982 1998

18281_rentre_ta_langue_si_bien_pendue.jpg: 462x730, 150k (19 avril 2017 à 19h39)

Citations

  • 1895 Cet homme [le marchand de vin], supposé plein de défauts, doit être plein de qualités : il lui faut un estomac solide, la langue bien pendue, la main facile, un visage souriant mais capable de se rembrunir, si besoin est d'en imposer aux clients récalcitrants. source : 1895. En plein faubourg
  • 1935 J'ai la langue bien pendue, mais faire passer un copain au tourniquet, c'est pas mon genre. source : 1935. Mer Noire
  • 1935 Il avait un veston beige et un pantalon gris, la mine souffreteuse et la langue trop bien pendue. En cinq minutes, il se fit remarquer ; un agent de police vint le prier de fermer sa boîte, ajoutant : –Si tu la ramènes encore, je te vide à coups de pied dans le cul. Tes copains se foutent pas mal de tes boniments. source : 1935. Viande à brûler
  • 1925 Tu parles qu'il a la langue bien pendue, ton merlan ! source : 1925. La bonne vie
  • 1957 comme tu as parfois la langue bien pendue on te gardera par mesure de prudence source : 1957. Carnaval à cinq
  • 1998 Minna, l'aide-soignante […] avait aussi la langue bien pendue, et elle savait fort bien clouer le bec aux auteurs de galanteries gaillardes source : 1998. Section Bordel

<6 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Avoir la langue bien pendue. Parler beaucoup, facilement; avoir la parole facile et vive. Il avait la langue bien pendue, la réponse facile, et il était enclin aux longs récits (Genevoix, Raboliot,1925, p. 119). Tu as la langue bien pendue, tu peux discuter des heures avec Cazau au sujet de la volaille ou du potager. Avec les enfants, même les plus petits, tu jacasses et bêtifies des journées entières (Mauriac, Nœud vip.,1932, p. 17). 1606 avoir la langue longue, avoir la langue bien pendue « être très bavard » (Nicot) (tlfi:langue) /

  • 1606, Nicot (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.