Définition de : cailler

cailler (tableau rapide)
cailler Faire froid ; avoir froid
synonyme froid, avoir/faire froid
fréquence 015

cailler

& ça caille ; il caille ; se cailler ; se les cailler

Définition

Faire froid ; avoir froid

registre moderne : 6

Synonyme : froid, avoir/faire froid Usage : météo

Citations
1966 Merde, on caille, on s'en va. source : 1968. Les barjots
2003 Il espérait qu'elle ne serait pas longue à se débarrasser de sa mère, parce qu'il se caillait sérieusement les miches sans son grimpant source : 2003. La pharmacienne
1981 En plein mois de février, ils devaient quand même se les cailler un rien source : 1981. Tiens, voilà du Bouddha !
2003 Et un hall chauffé parce que ça caille dehors source : 2003. Dans l'enfer des tournantes
2013 je suis heureux, tranquillement installé devant ma table à cartes avec mon équipage, parce que dehors, ça caille sévère. source : 2013. Le Vendée de Jean Le Cam : "Gabart et Le Cléac'h, ils envoient du steak"
1977 Je rigolais parce que dans le paquetage il y avait un pull-over ; je ne ris plus, je caille. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares
1977 L'hiver c'est plus difficile, il faut rester en ville coucher dans les gares et cailler pendant la journée. source : 1977. Les jeunes en prison. On nous enfonce

<7 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

B.− P. anal., pop. Être figé par le froid. On caille sur cette plage (Dub.). Ça caille. Il fait froid. (tlfi:cailler) /

Par analogie avec cailler=prendre en caillots (GR) /

  • Cité dans (GR), non daté (citation : Nourissier, le Maître de maison) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).