Définition de : se serrer le ventre

se serrer le ventre (tableau rapide)
se serrer le ventre Se priver par économie, jeûner, être privé de nourriture, se priver de manger
synonyme être privé, ne pas avoir, jeûner
fréquence 008

se serrer le ventre

locution

Définition

Se priver par économie, jeûner, être privé de nourriture, se priver de manger

registre moderne : 4

Synonyme : être privé, ne pas avoir, jeûner

Citations
1895 Comment résiste-t-elle à la misère les longs mois de l'hiver ? On commence par manger les fruits de l'épargne… Puis, lorsque la femme travaille, cela va encore, on se serre le ventre, on boit de l'eau, on mange du pain sec, on obtient un peu de crédit à droite et à gauche, chez le boulanger, chez le bougnat (charbonnier). source : 1895. En plein faubourg
1892 Le gouvernement nous a demandé trois mois de crédit. Accordé. On s'est serré le ventre ; mais aujourd'hui, paraît que nos débiteurs du provisoire ne sont pas solvables source : 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique
1850 de manière que la demi-solde se trouvait réduite non pas demi, mais le tiers ; il fallait se serrer le ventre pour donner à nos émigrés. source : 1850. Les cahiers du capitaine Coignet (Jean Mistler éd.)

<3 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).