Définition de : coiffé de

coiffé de (tableau rapide)
coiffé de Avoir le béguin, être amoureux de, être entiché de
synonyme aimer, apprécier, être amoureux
fréquence 006

coiffé de

& être coiffé de

Définition

Avoir le béguin, être amoureux de, être entiché de

registre ancien : 3

Synonyme : aimer, apprécier, être amoureux

Citations
1957 Et le connard en est tellement coiffé qu'il se tient comme un jeune puceau qui veut balancer sa purée. source : 1957?. Dix ans de frigo
1785 On est souvent bien aveugle sur le compte de certaines personnes quand on en est coiffé source : 1785. Correspondance d'Eulalie, ou Tableau du libertinage de Paris
1830 les papas étoient tellement coiffés de lui qu'ils le laissoient puiser dans leur bourse ad libitum source : 1830. Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment (vol.1)
1648 Lucidor est fidelle et si coiffé de vous / Qu'il feroit vanité de se voir vostre Espoux source : 1648. L'intrigue des filous

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Cité dans (GR), non daté (citation Molière, Tartuffe) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).