languefrancaise.net

définition : chaud de la pince (depuis 1790)

chaud de la pince
Homme paillard, sensuel, qui aime baiser, pour qui toutes les femmes sont bonnes

chaud de la pince (1790) #locution

Homme paillard, sensuel, qui aime baiser, pour qui toutes les femmes sont bonnes

↓ fréquence : 009 | registre ancien : 7 | registre moderne : 6

Citations
  • 1949 avec une fille blonde, plutôt chaude de la pince, dans la semi-obscurité du coupé source : 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain
  • 1950 Jusque-là, j'avais été un mâle des plus quelconques : un chipotier, un sensitif, un bavard. Et voilà que je me révélais à moi-même, à quarante ans, un fameux lapin, un chaud de la pince, un fornicateur infatigable. source : 1950. Monsieur Paul
  • 1911 Il était crevant, Goui-gouine […] Et un chaud de la pince comme un riffe de forge, fallait voir !… Il aurait voulu s'appuyer toutes les chauffeuses de pieu qui radinent sur le Sébasto-Street… source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1960 La distribution des lettres est faite par une jeune factrice à l'allure aguichante. […] Elle a du succès ma parole. Tous les chauds de la pince lui font du gring au passage, mais il n'y en aura pas pour tout le monde. source : 1960. Chass'bi

<4 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1790 C'est la date à battre.
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1790 1894 1900 1901 1901 1911 1949 1950 1960 1981

Discussion
Compléments