Définition de : soufflé

soufflé & être soufflé

Définition

Ébahi, surpris

fréquence : 014
registre ancien : 6

synonyme : étonner, ébahir ; étonné, ébahi

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1935.

1914 1945 1946 1952 1952 1953 1953 1954 1955 1960 1966 1970 1971 2007

Citations

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

B. − Pop., fam. [Corresp. à souffler II C 1 ; en parlant d'une pers.] Qui a le souffle coupé par la surprise ; qui est très vivement étonné, surpris ; épaté, époustouflé. Nadine se mit à rire: Lambert a eu l'air soufflé, il a bafouillé des choses mais je ne l'ai pas laissé parler (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 555). (tlfi:soufflé)

  • 1935 (GR)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.