languefrancaise.net

chine (définition)

chine
■ Commerce ambulant : achat ou vente à domicile d'objets de peu de valeur (acheter de vieux habits), petit ramassage domestique (de ferraille), vente à domicile ; démarchage à domicile, demander aux gens s'ils veulent un ramonage ; ■ (par ext.) (mendicité)

chine & □ faire la chine #nom fém.

■ Commerce ambulant : achat ou vente à domicile d'objets de peu de valeur (acheter de vieux habits), petit ramassage domestique (de ferraille), vente à domicile ; démarchage à domicile, demander aux gens s'ils veulent un ramonage ; ■ (par ext.) (mendicité)

↓ fréquence : 007 | registre ancien : 8 | registre moderne : 6

  • 1955 Ses dabs étaient dans la chine et quant aux miens, le vieux biffin et la mamine faiseuse d'anges. Passons. source : 1955. Mollo sur la joncaille
  • 1987 Un type nous demande si ça nous tente la chine. La Trique interroge : « C'est quoi la chine ? » (il se voit sur une jonque) et le type explique qu'il est ramoneur à Paray-Vieille-Poste, qu'il faut demander aux gens s'ils veulent se faire ramoner. Il nous prend à l'essai pendant trois jours, nourris, logés. source : 1987. Néons
  • 1933 Mon père et ma mère étaient « chineurs » et on vivait à six dans la roulotte. […] À faire la chine, on n'devient pas vite myonnaire, tu sais bien ! source : 1933. Filles à matelots
  • 2005 Et puis un jour, j'ai décidé de me calmer, de vivre comme tous le monde d'arrêter les conneries, après tout je vivais bien en faisant les marchés et en allant faire de la vente à domicile, l'apres midi, ce que chez nous on appelle « la chine » source : 2005. Mesrine, François, Charly, J.P, et tous ceux des QHS
  • 1972 Il y a les tortueux et innombrables sentiers de la chine – le petit ramassage – et aussi les autoroutes, de P.-D.G. à P.-D.G. source : 1972. Les gangs de la ferraille

<5 citation(s)>

Compléments