languefrancaise.net

à mille lieues de (définition)

à mille lieues de
Loin de, être très loin de (sens littéral ou figuré)

à mille lieues de & être à mille lieues de ; être à vingt mille lieues de #locution

Loin de, être très loin de (sens littéral ou figuré)

↓ fréquence : 009 | registre ancien : 4 | registre moderne : 4

  • 2011 mon esprit est à vingt mille lieues d'ici, et je me rends compte que je plaque des mots sur la poussière dans un automatisme de poupée. source : 2011. Je tue les enfants français dans les jardins
  • 1935 Elle est à mille lieues de me valoir ? source : 1935. Viande à brûler
  • 1904 Sa soeur était à mille lieues des atteintes de cet imbécile à front plat, à la coiffure de garçon épicier, qui ne parlait pas source : 1904. Les robes noires
  • 1999 Mais ils sont à mille lieues du folklore vire au guindeau. source : 1999. L'abeille d'Ouessant
  • 2006 Il resterait au moins deux ou trois jours à Pékin, et il était à mille lieues d'imaginer que nous avions l'intention de l'enlever. source : 2006. L'exequatur
  • 1882 il courait de nouveau dans les collines avec Baille et Cézanne, à huit cents kilomètres de Paris, à mille lieues de l'Université. source : 1882. Zola. Notes d'un ami

<6 citation(s)>

Chronologie et sources

Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1882 1887 1904 1935 1935 1999 2006 2011 2011

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments