Définition de : éreintement

éreintement (tableau rapide)
éreintement Critique malveillante et violente ; critique artistique subie
synonyme médisance, calomnie, critique
fréquence 006

éreintement

n.m.

Définition

Critique malveillante et violente ; critique artistique subie

registre ancien : 3 registre moderne : 3

Synonyme : médisance, calomnie, critique

Citations
1867 Comme tant d'autres qui ne vivent que d'éloges et d'éreintements tarifés, il se lança dans les petits journaux, où il distillait tour à tour le miel et le venin ; il s'exerçait surtout à faire chanter les ministres et jusqu'au maréchal Soult, dont il avait pris à tâche d'éplucher les discours à la Chambre. source : 1867. Les Malfaiteurs
1892 À votre choix… Sinon cent lignes d'éreintement chaque fois… si oui, cinquante mille francs comptant… choisissez ? source : 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique
1882 D'ailleurs, quinze années d'éreintement l'ont bronzé, il est rare qu'un article le touche source : 1882. Zola. Notes d'un ami

<3 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).