languefrancaise.net

définition : pousser à la roue (depuis 1585)

pousser à la roue
Convenir, dire oui, être d'accord, confirmer, encourager une situation, aider à la réussite d'une entreprise, exciter en paraissant l'approuver, une personne contre une autre, faire avancer une situation ; stimuler, encourager, pousser à l'action

pousser à la roue (1585) #locution

Convenir, dire oui, être d'accord, confirmer, encourager une situation, aider à la réussite d'une entreprise, exciter en paraissant l'approuver, une personne contre une autre, faire avancer une situation ; stimuler, encourager, pousser à l'action

↓ fréquence : 011 | registre ancien : 3 | registre moderne : 3

Citations
  • 1952 comme c'était à Naples, j'ai poussé à la roue, parce que je voulais rejoindre Mafalda. Je voyais une occasion de voyage en Italie source : 1952. Une fille du tonnerre
  • 1938 Naturellement, j'ai poussé à la roue en disant que vous étiez un type épatant source : 1938. Moi, un nain
  • 1982 Le jour « J » approche et chacun sent que de Gaulle pousse à la roue. Les responsables deviennent de plus en plus nerveux. source : 1982. Les hélicos du djebel. Algérie 1955-1962
  • 2007 la présence de pros de la loi dans ses murs, le rend aujourd'hui nerveux. Du coup, il pousse à la roue : –Frasne, quand cet interrogatoire prendra-t-il fin ? source : 2007. La gigue des cailleras
  • 1977 Bert, qui sera toujours un fouteur de merde jusqu'à en crever, a poussé un peu à la roue source : 1977. Faut pas rire avec les barbares

<5 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1585. Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Merci.

1898 1926 1938 1952 1969 1977 1979 1982 1995 1995 2007

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Discussion
Compléments