¶ cousin

cousin & cousine (fém.) n.

Définition

Indicateur de police, informateur

fréquence : 009
registre moderne : 9

synonyme : indicateur, informateur usage : Argot de la police

Chronologie (aide)

1990 1992 1997 1998 2000 2006 2006 2006 2012

Citations (aide)

  • 1998 Quand je jette le filet, au café de l'Hôtel moderne, pour ramener le vrai-faux Germain, j'ai vraiment besoin d'un cousin. À Bel-Air, personne n'en a. Du moins je crois. source : 1998. Le cercle noir
  • 2006 Qu'on les surnomme « tonton » ou « cousins » chez les flics, « balances » ou « donneuses » chez les voyous, les indics sont au centre de la plupart des enquêtes judiciaires et du travail des services de renseignements. source : 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
  • 2006 les enquêteurs ont l'habitude de recourir à plusieurs indics sur une même opération. Le tonton à l'origine du tuyau présente à son fournisseur un autre « cousin » du service qui met lui-même le voyou en contact avec un autre indic et ainsi de suite… source : 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
  • 1990 Essayez de rappliquer. Votre cousin a démoli le type. source : 1990. L'étage des morts

<4 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Casserole et sonnette plutôt utilisés en prison, tandis que tonton et cousin appartiennent au jargon policier. (Armand2012)
  • Terme du langage policier exclusivement. (Michel Alexandre)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.