Définition de : connasse

connasse

& conasse

n.f.

Définition

■ Sexe féminin, sexe féminin (large) ; > ■ courtisane (péjorativement)



Synonyme : sexe féminin Morphologie : -asse Usage : érotique, sexualité, anatomie

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1610.

1741 1773 1790 1790 1790 1840 1901 1917 1920 1950 1950 1951 1970 1977 1981 1997 2003

Citations
1840 Agir autrement, c'est s'exposer souvent à devenir mère, et une bonne putain doit éviter ces accidens, qui exposent les femmes à perdre leurs agrémens, et à n'être plus qu'une conasse ouverte à deux battans. source : 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour
1977 un autre petit Robert qui nous chantait toujours : C'est un petit coin perdu / C'est pas loin du trou du cul / Ça s'appelle la connasse. source : 1977. Une vie de cheval
1790 sa vaste connasse, ouverte par sa position, ne présentait à mon vit qu'un gouffre où il allait s'engloutir. Te ferai-je la description de cet Etna qui vomissait tous les feux de la paillardise ? source : 1790. Le courrier extraordinaire des fouteurs ecclésiastiques
1790 Mesdames, Conasse est le premier mot que j'offre à votre indignation. Ce mot terrible, fait lui seul pour révolter toutes les Courtisannes, j'ose dire même celles à qui il convient le plus, nous est adapté sans cesse par des milliers de Petits-maîtres impuissans qui ne devroient trouver dans notre grandeur que le reproche de leur petitesse. source : 1790. Réclamation des courtisanes parisiennes adressée à l'Assemblée Nationale
1741 Ses cuisses, qui m'avaient paru douces, fermes, remplies, unies, étaient devenues ridées, molles, sèches, son con n'était plus qu'une connasse, ses tétons que des tétasses, ainsi du reste source : 1741. Histoire de Dom Bougre, portier des Chârtreux, écrite par lui même
1741 je dis conin et non pas connasse parce que ce n'en était plus une une, la motte, le ventre, les tétons, la gorge, tout était devenu aussi doux, aussi uni, aussi élastique qu'à une jeune fille source : 1741. Histoire de Dom Bougre, portier des Chârtreux, écrite par lui même
1741 Ce n'est pas là de ces connasses béantes, de ces gouffres où vous entreriez tout botté, fi donc ! source : 1741. Histoire de Dom Bougre, portier des Chârtreux, écrite par lui même
1773 Quoi ! malgré ma vieillesse et ma large conasse, / Vous oseriez, seigneur, me foutre sur la place ! source : 1773. Vasta - Reine de Bordelie
1950 Toi, la pucelle, laisse-le prendre son temps, fous-lui un peu la paix, veux-tu… c'est pas tous les jours que tu auras l'occasion d'avoir un roseau pensant dans ta connasse baveuse source : 1950. Ainsi soit-il
1950 j'étais pas mécontent de cette attente, ça changeait de ces chèvres en chaleur qui ne savent que vous avancer leur conasse baveuse, en dégueulant leur plaisir en gloussements hystériques source : 1950. Ainsi soit-il
1997 et c'est, à l'estime, « une connasse large comme une valise, on y tiendrait au moins à quatre » source : 1997. L'aveu différé
1950 Il plongea ensuite la main pour le saisir aux couilles, mais il ne rencontra que la masse humide et molle d'une connasse. Il crispa les doigts et arracha une pleine poignée de poils. source : 1950?. La Nonne

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • De con (GR)
  • 1610 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).