Définition de : mateur

mateur & mateuse (fém.) n.

Définition

Voyeur, qui regarde ; spectateur ; personne qui prend du plaisir à regarder ; observateur, espion (non sexuel)

fréquence : 010
registre ancien : 9 registre moderne : 8

synonyme : voyeur (faire le), prendre du plaisir à regarder famille : mater (regarder) usage : Argot érotique et de la sexualité

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1935.

1953 1960 1961 1966 1975 1976 1986 1993 1999 2003

Citations

  • 1976 J'aime bien le vicelard. Ça m'est arrivé souvent d'avoir été l'objet de tous les mateurs dans les bois des environs de Paris. Tous les voyeurs, je m'en suis tapé. source : 1976. Dire nos sexualités
  • 1976 Je trouve une femme très belle. Je suis très mateuse. J'aime bien voir. source : 1976. Dire nos sexualités
  • 1960 Sa question, c'est encore sous le charme du petit spectacle qu'elle venait de la poser, en mateuse éblouie source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1953 Les vieux mateurs aux pupilles dilatées… source : 1953. Misère du matin
  • 1993 Les mateurs sont les hommes qui passent et repassent devant les prostitué-e-s. « Pour le plaisir des yeux », disait l'un d'eux. Clients et mateurs ne sont pas des catégories figées. Les hommes passent souvent de l'une à l'autre source : 1993. Prostitution : les uns, les unes et les autres
  • 1999 Avec le manche de ma balayette j'ai cassé le verre [de l'oeilleton] on pousse un peu la plaque de fer. En mettant un petit bout de miroir au bout de la brosse à dents, on a une vue magnifique sur l'allée du bâtiment. Le maton mateur est maté à son tour source : 1999. Deux frères - flic et truand, première partie (Michel) (le truand)

<6 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Mateur, subst. masc. Voyeur occasionnel ou systématique ou client d'établissements spécialisés. Ses jupes lui couvrent la tête, et coup heureux, elle a dû paumer son bénard ; et le mateur n'en démord plus (Simonin, J. Bazin, Voilà taxi !, 1935, p.144). En prenant du carat, Jo était devenu mateur. Y quittait plus les taules spécialisées (Le Breton1960).− [matoe:ʀ]. − 1reattest. 1935 (Simonin, J. Bazin, loc. cit.); de mater3, suff. -eur2*. (tlfi:mateur) /

  • 1935, Simonin Bazin (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.