Définition de : macaroni

  • macaroni
    • Italien ; > corse ; Sicilien, Napolitain ; Espagnol
    • fréquence : 015
    • id : 14179

macaroni & Macaroni n.m.

Définition

Italien ; > corse ; Sicilien, Napolitain ; Espagnol

ALL : Italiener
fréquence : 015
registre ancien : 7 registre moderne : 7

synonyme : corse, italien

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1776.

1888 1890 1892 1902 1911 1917 1918 1918 1936 1947 1948 1955 1965 1968 1981

Citations

<5 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

B. − P. méton., péj. Italien. Les étrangers le tenaient un peu à distance, (...) blessés surtout par la fâcheuse habitude qu'il avait de dire, en parlant d'eux: « L'engliche.. », « Le macaroni... » (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 40).Cependant, les gamins s'attroupaient pour voir le macaroni assaisonner sa femme (Queneau, Enf. du Limon, 1938, p. 17). 1820 péj. Macaroni « Italien » (Stendhal, lettre du 10 oct. ds Corresp., éd. H. Martineau et V. del Litto, t. 1, p. 1039). (tlfi)

  • macaroni n.m. non conv. N. PEUPLE "Italien" - TLF, 1820, Stendhal ; FEW (6/I, 65b), GLLF, 1883, d'après Villatte, 1888 ; R, Lex.[75], PR[77], ø d.
    • 1884 - « - Si, signor, oune remède si boune et si molto soupérior qué quando qué l'aurez applicato, voutré céval il courra comme lé diavolo. - Tiens, macaroni, v'là vingt francs ; si tu tiens c'que t'avances, ils sont à toi.» G. Frison, Les Aventures du colonel Ronchonot, 180 (s.l.n.d.) - G.S.
  • macaroni n.m. d'apr. ital. péjor. HIST. MOEURS - TLF, 1820, Stendhal.
    • 1776 - «Je comparois en moi-même, dans mon premier mouvement d'admiration, le ton et les allures de ces élégans personnages à la lourde et grossière masse de prétention de nos macaronis anglois, et même à la fade et insipide copie que j'en avois rencontrée dans quelques aspirans, chez le baron de ***.» J.J. Rutlidge, La Quinzaine angloise à Paris, in A. Franklin, La Vie de Paris sous Louis XVI, Début du règne, 122 (Plon) - P.E.
  • Ellipse de : mangeur de macaroni (GR)
  • Reprise de ce terme trad. par les troupes d'Orient (avec prononciation à l'italienne, macarone) (Dauzat1918)
  • Par allusion à leur mets favori (Merlin1888)
  • 1776, Enckell (bhvf)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.