grande fatigue

registre ancien : 2 registre moderne : 0 fréquence : 6

grande fatigue

Travail du forçat : les travaux les plus grossiers ; travaux durs du bagne

Usage : forçat, bagne

1853 La grande fatigue – comprend la traction des charrettes, la conduite des barques à la rame, tous les gros travaux et le nettoyage du port, à l'air et sous toutes les intempéries des saisons. Ces travaux, les plus rudes et les plus pénibles, sont effectués par les forçats à temps les moins dociles, et par les condamnés à perpétuité, qui restaient jadis cloués sur leurs tollards. 1853. Voyage en Bretagne
1845 La grande fatigue est la première étape de la vie du forçat. Tous se trouvent, se coudoient, s'entr'aident, se heurtent sur ce champ de travail où disparaissent toutes les distinctions du monde 1845. Les bagnes ; histoires, types, moeurs, mystères
1841 l'excès énervant de leurs travaux qu'on appelle ici grande fatigue 1841. Les forçats considérés sous le rapport physiologique, moral et intellectuel, observés au bagne de Toulon
1841 [grande fatigue] embrasse les travaux les plus grossiers 1841. Les forçats considérés sous le rapport physiologique, moral et intellectuel, observés au bagne de Toulon
1845 Les indociles, et, en cas d'insuffisance, les récidives, sont principalement destinés aux travaux dits de grande fatigue 1845. Intérieur des bagnes, Essai historique, Physiologique et Moral

<5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).