savate

savate (tableau rapide)
savate Châtiment, punition extra-légale (mil.) : le puni attaché, le groupe défile devant lui et le battent ; souffleter ; réprimander
synonyme frapper, cogner, battre, se battre, gifler
date 1823
fréquence 4

savate

& passer à la savate ; passer à la savatte ; donner la savate ; passer la savate à qqun

n.f.

Définition

Châtiment, punition extra-légale (mil.) : le puni attaché, le groupe défile devant lui et le battent ; souffleter ; réprimander

registre ancien : 7

Synonyme : frapper, cogner, battre, se battre, gifler Usage : militaire, guerre

Citations
1861 L'homme condamné à passer à la savate est solidement lié, les épaules nues, sur un des bancs de la chambrée. Le peloton ou l'escadron défile devant lui, et chacun lui applique, en passant, un ou plusieurs coups de courroie, de surfaix, de baguette source : 1861. Le 13e hussards. Types, profils, esquisses et croquis militaires... à pied et à cheval

<1 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

3. Châtiment infligé autrefois à un soldat (ou, p. ext., à un confrère de certaines corporations), par ses camarades qui, à tour de rôle, appliquaient sur les fesses dénudées de la victime un coup de soulier ferré. Passer à la savate, recevoir la savate. Il fut reconduit au régiment où la savate lui fut administrée avec tant d'énergie, qu'il passa immédiatement du lieu de l'exécution à l'hôpital (Raban, Marco Saint-Hilaire, Mém. forçat, t. 1, 1828-29, p. 29). Déjà les voleurs se rapprochaient d'Andrea; les uns se disaient: −La savate! la savate! Cruelle opération qui consiste à rouer de coups non pas de savate, mais de soulier ferré, un confrère tombé dans la disgrâce de ces messieurs (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 644). (TLFi) / savate (passer à la -) loc. verb. arg. ARG. MILIT. MILIT. "punition" - TLF, ø d.savate : E, 1791 (?) et 1827 ; FEW (21, 536a), v. 1805 ; TLF, cit., 1828-29. 1823 - «Un moderne Croque-mitaine [...] Me dit, ayant craché trois fois : / Du boursicot, pour me graisser la patte, / Il faut ici dénouer le cordon, / Sinon tus va [sic] passer à la savatte [...]» P.E. Debraux, Les Agrémens d'une prison, in Le Nouvel enfant de la goguette, 12-13 (Le Couvey) - P.E. (BHVF) /

Par allusion au genre de correction que les soldats s'infligent entre eux quand il s'agit de vols de peu d'importance et qu'ils ne veulent pas dénoncer (PESCH) / Dans l'origine, on se servait, pour fraper, d'un vieux soulier à semelle hérissée de clous, d'où le nom de ce supplice. (Gaboriau1861) /

  • 1823, Debraux (gb, Enckell)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).