Définition de : tout est bien qui finit bien

  • tout est bien qui finit bien
    • Formule de conclusion, quand la fin est heureuse
    • fréquence : 009
    • id : 46802

Définition

Formule de conclusion, quand la fin est heureuse

fréquence : 009

Chronologie

1861 1882 1897 1903 1926 1935 1948 1966 1982

Citations

  • 1935 Le frégaton dira à l'amiral que l'enseigne a manoeuvré comme un pied, et l'amiral sacquera l'enseigne. Tout est bien qui finit bien. source : 1935. Mer Noire
  • 1982 À dix heures du soir, les deux compères étaient en pleine gaieté, dans l'extrême euphorie des toujours vivants après les jours noirs, les dangers auxquels on a échappé parce que le destin en a ainsi décidé. Tout est bien qui finit bien. source : 1982. La vapeur
  • 1903 La nuit a été plutôt palpitante, et vous pouvez vous vanter de donner des émotions à vos amis ; mais tout est bien qui finit bien ! source : 1903. Deux heures du matin... Quartier Marbeuf - Pièce en deux actes
  • 1897 tout marcha de telle façon que dans les deux ménages, on aurait pu se croire revenu au temps de la lune de miel et que les époux ignorèrent toujours les cornes portées réciproquement. Tout est bien qui finit bien ! source : 1897. Les aventures du major Croustignac. (n°2) (Les deux cocus / Un grand dîner !)

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.