languefrancaise.net

définition : brûler le dur

brûler le dur
Ne pas payer son voyage en train, prendre le train sans billet ; (prendre le train [et ne pas payer?])

brûler le dur #locution

Ne pas payer son voyage en train, prendre le train sans billet ; (prendre le train [et ne pas payer?])

↓ fréquence : 007 | registre ancien : 9 | registre moderne : 8

Citations
  • 1923 Pour tous, c'est là le dernier voyage en chemin de fer. Et comme il est gratuit, pas moyen de « brûler le dur »… source : 1923. Les mystères du bagne, ou 4 ans chez les forçats - Scènes vécues de haine, d'amour et de mort (fasc. 1 à 4)
  • 1988 Je lui ai demandé sa destination et il m'a répondu Marseille. –Bon, ai-je fait. Moi, je descends à Tarascon. Tel que tu me vois, je brûle le dur. Alors, je vais te proposer une chose. On voyage ensemble, toi assis sur la banquette, moi en dessous, et à Tarascon tu m'avertis… source : 1988. La vache enragée
  • 1988 ceux qui racontent qu'ils ont brûlé le dur installés comme des pachas et qu'ils ont ôté tous ses moyens au contrôleur en affirmant qu'ils étaient Monsieur P.L.M. ou Ouest-État en personne, sont des bluffeurs. source : 1988. La vache enragée
  • 1988 Moi, j'étais vagabond et j'ai toujours brûlé le dur en pégriot promis à la taule, voire à Deibler, si le Diable y mettait autant du sien que Dieu. source : 1988. La vache enragée
  • 1900 puis me donnant rendez-vous pour le lendemain matin. J'y allai, mais la marchande de vin m'apprit qu'il avait brûlé le dur pour son pays qui était Roanne. source : 1900. Mémoires de Pierre S. voleur

<5 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1899 1900 1907 1923 1952 1981 1988

Compléments