cheptel

cheptel Ensemble des filles d'un bordel, ensemble des prostituées qu'un souteneur ou qu'une taulière contrôle et exploite ; femme (qu'on mène à la prostitution)
fréquence 13
synonyme prostituée, prostitué

cheptel

n.m.

Ensemble des filles d'un bordel, ensemble des prostituées qu'un souteneur ou qu'une taulière contrôle et exploite ; femme (qu'on mène à la prostitution)

registre moderne : 6

Usage : prostitution

1925 C'est pas la première fois que j'embarque du cheptel pour l'étranger. Jamais j'en ai vu revenir. Une fois là-bas, ignorant le parler du pays, pour becqueter elles sont bien forcées de se mettre au travail source : 1925. La bonne vie
1982 Les jeunes, évidemment, grâce auxquelles se renouvelait chaque année le cheptel et dont l'apparition lui était signalée par les plus chauds lapins de son établissement source : 1982. Histoires de la nuit parisienne
1986 Elle avait organisé, elle aussi, un système qui permettait à son cheptel de travailler sans une seconde de relâche, nuit et jour. source : 1986. Rue Saint-Denis. Rites, personnages et secrets du quartier le plus chaud de Paris
1990 Elle coûte entre six et dix mille francs la nuit. Elle fait partie du cheptel à Sam. source : 1990. L'étage des morts
1987 pour m'expliquer sur mes relations avec une Niçoise qui m'accuse d'être son souteneur. Ce qui est faux. Celle-là ne fait pas partie de mon cheptel. source : 1987. Voyage à l'intérieur des prisons - Témoignage
1976 Alors ces julots-là déduisaient, avec juste raison, qu'avec un cheptel de quelques frangines, ils palperaient autant ; sans se mouiller. Donc ils draguaient pour augmenter leur écurie. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<6 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).