Définition de : gougnotage

gougnotage & gougnottage ; gougniotage n.m.

Définition

Cunnilingus, léchage du sexe de la femme

fréquence : 007
registre moderne : 6

synonyme : cunnilingus famille : gougn- (lesbianisme) usage : Argot érotique et de la sexualité

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1878.

1891 1899 1920 1951 1970 2001 2003

Citations

  • 1970 Durant quelques jours, la jeune femme ne connut de l'amour que des caresses, des branlettes, des gougnotages qui, au lieu de calmer les exigences de sa chair, ne faisaient évidemment que les aviver, les rendre presque insupportables. source : 1970?. Paris passionnément
  • 1891 Le gougnottage, malgré la plus active surveillance s'y développe et fleurit à l'aise grâce à la promiscuité, des amitiés si étroites s'y nouent, que des prisonnières, leur temps fini, se font arrêter à nouveau pour retrouver leur amie détenue source : 1891?. Paris-Impur
  • 2003 L'aventure impliquait à coup sûr, dans l'esprit de la poissonnière, un aperçu du gougnotage entre soeurs, ce à quoi celles-ci avaient renoncé. source : 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané

<3 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Cité dans (GR) sv gougnotter : 1878, Journal des Goncourt /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.