¶ bachotage

  • bachotage
    • Travail scolaire servile, études pratiquées sans ambition, révision des cours dans la seul objectif de réussir les examens, étude besogneuse
    • fréquence : 004
    • id : 18470

Définition de bachotage

Travail scolaire servile, études pratiquées sans ambition, révision des cours dans la seul objectif de réussir les examens, étude besogneuse

fréquence : 004 registre moderne : 4

synonyme de bachotage : étudier, étude
famille : baccalauréat

Chronologie (aide)

La plus ancienne attestation connue est : 1892.

1979 2002 2008 2011

Citations (aide)

  • 2008 Moi je lui explique, l'école, c'est pas juste un lieu de bachotage où on apprend à remplir une future tâche professionnelle, c'est aussi un accès au savoir où l'élève s'élève. source : 2008. Kiffer sa race
  • 2011 Au coeur de l'école et de ses cafards, du bachotage ennuyeux et de certains cours qu'il nous fallait bien subir, il y avait un monde merveilleux qu'on découvrait en poussant une porte, la porte de la salle de Monsieur Genovesi source : 2011. Je tue les enfants français dans les jardins

<2 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

BACHOTAGE2, subst. masc. Arg. des écoliers et fam. Action de bachoter. Les méfaits du bachotage. Rem. 1. 1re attest. 1892 (Esn. 1966). 2. Attesté ds Lar. 20e-Lar. Lang. fr., Dub. (tlfi:bachotage) /

  • 1892, DHAF (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.