pique-assiette

pique-assiette (tableau rapide)
pique-assiette Parasite, qui mange aux frais d'autrui
date 1807
fréquence 5

pique-assiette

& pique-assiettes

n.

Définition

Parasite, qui mange aux frais d'autrui

registre ancien : 5 registre moderne : 4

17442_association_des_pique_assiettes.jpg: 800x520, 76k (04 novembre 2019 à 02h12)

Citations
1844 Il paraît que la souricière ne leur sourit pas… et pourtant, ils déjeûnent : ce sont des pique-assiettes. source : 1844. Deux papas très bien, ou la grammaire de Chicard
1898 Oh ! agréable perspective ! rêve longtemps caressé ! vision cent fois douce à l'âme du pauvre pique-assiette qui […] ne demande pas mieux que de la faire [la retraite], à l'oeil, sous le toit hospitalier d'autrui source : 1898. Les Boulingrin, dans Théâtre II

<2 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

PIQUE-ASSIETTE, subst. inv. Fam. Personne qui a l'habitude de s'inviter ou de se faire inviter à manger, sans bourse délier et sans rendre la politesse. Synon. écornifleur (fam.), parasite, piqueur* d'assiette(s). Madeleine s'écriait très bien: « Ah! voilà le pique-assiette! » en entendant le bonhomme dans l'escalier et en tâchant d'être entendue par lui (Balzac, Cous. Pons, 1847, p.28). Les solliciteurs pleuvent, vous voulez dire; les pique-assiette et les écumeurs de marmite encombrent l'antichambre (Morand, Pt théâtre, Matr. d'Éphèse, 1942, I, 4, p.31). Prononc. et Orth.: [pikasjεt]. Att. ds Ac. dep. 1835. Plur. inv. selon Ac., Rob., Lar. Lang. fr. V. garde-. Étymol. et Hist. 1807 (Michel (J.-F.) Expr. vic.). Comp. de la forme verbale pique, de piquer*, et de assiette*. Fréq. abs. littér.: 21. (tlfi:pique-assiette) /

  • 1807, Michel (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).