Définition de : se tamponner de

se tamponner de & s'en tamponner

Définition

Être indifférent à, ne pas se soucier de, n'avoir cure

fréquence : 012
registre moderne : 7

synonyme : indifférence, indifférent famille : tamponner (s'en)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1936.

1927 1927 1952 1953 1953 1954 1955 1955 1957 1957 1979 2007

Citations

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

TAMPONNER, verbe trans.

Arg., pop., au fig. S'en tamponner (le coquillard). S'en ficher, s'en moquer éperdument. Synon. pop. s'en battre l'oeil*. Le patron est tout seul. (...). Sa passion, c'est d'aller tout le temps plein gaz. Les bricoles, il s'en tamponne (GIONO, Gds chemins, 1951, p. 186). Et M. Nivoloz? Qu'est-ce qu'il va penser? M'en fiche, maman, m'en contrefous, m'en tamponne (ARNOUX, Solde, 1958, p. 225). V. coquillard B ex. de Bourget.

Étymol. et Hist. 4. a) 1878 s'en tamponner le coquillard (RIGAUD, Dict. jargon paris., p. 97); b) 1936 s'en tamponner (ARAGON, Beaux quart., p. 298); Dér. de tampon*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 121. (tlfi:tamponner)

Calque de : s'en battre (l'oeil) (?) (GB) /

  • Cité dans (GR), non daté / a) 1878 s'en tamponner le coquillard (RIGAUD, Dict. jargon paris., p. 97); b) 1936 s'en tamponner (ARAGON, Beaux quart., p. 298) (TLFi) / 1921-1927 (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.