languefrancaise.net

définition : emplafonner (depuis 1953)

emplafonner
Frapper, cogner, se battre ; percuter, avoir un accident

Citations
  • 1969 Fusil a démarré en trombe et, cinquante mètres plus loin, a emplafonné une bagnole qui débouchait d'une ruelle. source : 1969. Les louchetracs
  • 1952 L'ennui, c'est que, de temps en temps, il emplafonne un collègue source : 1952. Mon taxi et moi
  • 1980 le chauffeur perdit la direction de son véhicule et emplafonna net la barrière levée du passage à niveau source : 1980. Pour venger Pépère
  • 1984 il n'y accorda guère d'importance, occupé qu'il était à sa trajectoire et à ne rien emplafonner. source : 1984. Boulevard des allongés
  • 1953 Sa gueule, c'est celle que j'ai emplafonnée au « Carillon », le soir où la tendre Solange s'est si gentiment faite nettoyer ! source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?

<5 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1953 C'est la date à battre.
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1953 1952 1953 1953 1963 1965 1969 1979 1980 1981 1984 1992

Compléments