languefrancaise.net

rien à branler (définition)

rien à branler
Expression de l'indifférence (et du mépris), être indifférent à

  • 2015 Il me croit fou, et je n'en ai strictement rien à branler. Je ne le reverrai pas. source : 2015. Phi Prob
  • 1987 Je ris, je hurle que j'en ai rien à branler de sa baraque, qu'il a jamais été mon père source : 1987. Néons
  • 2007 Résultat des courses, après délibéré, cette fois, la vénérable commission m'inflige un blâme et une radiation pour dix-huit mois du tableau d'avancement. Rien à branler ! source : 2007. La gigue des cailleras
  • 1953 Dans le fond, de Pep, José, Jane, Terry et consorts, j'en ai rien à branler. C'est surtout pour Helen que je me suis promis de retrouver, que j'ai amené Ascension ici source : 1953. ...et ça continue !

<4 citation(s)>

Compléments