languefrancaise.net

tomber du ciel (définition)

tomber du ciel
Arriver à l'improviste, soudainement, opportunément ; arriver de nulle part ; arriver dans un milieu nouveau sans rien en connaître

tomber du ciel #locution

Arriver à l'improviste, soudainement, opportunément ; arriver de nulle part ; arriver dans un milieu nouveau sans rien en connaître

↓ fréquence : 010 | registre ancien : 4 | registre moderne : 4

  • 1949 Tout cela, je l'appris à mon arrivée à la Brigade Spéciale, en compulsant les archives du service et en me renseignant auprès des « anciens ». Je ne voulais pas, en effet, avoir l'air de « tomber du ciel ». source : 1949. Les révélations d'un inspecteur des Brigades spéciales anticommunistes
  • 1957 Lui aussi observa que ce n'était vraiment pas de veine qu'on ne sache plus où trouver Demessy au moment où une fortune lui tombait du ciel source : 1957. Les eaux troubles de Javel
  • 1956 Que diable, vous n'êtes pas tombée du ciel source : 1956. Le bourreau pleure
  • 1935 Merci, cher Monsieur, c'est le cas de le dire, vous êtes tombé du ciel au bon moment. source : 1935?. L'as des as (Vaudeville en I acte)
  • 1995 Depuis le temps qu'il se figeait à sa fenêtre, il n'allait pas laisser échapper le premier événement dérisoire qui lui tombait du ciel. source : 1995. Debout les morts
  • 1915 Bientôt, la vieille aubergiste nous apporte du pain, deux litres de vin et un gros morceau de viande, et je vous promets que nous faisons honneur à cette boustifaille qui nous tombe du ciel source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1985 Raconte-moi, mec, sois pas salaud, t'es pas tombé du ciel quand même source : 1985. Manila Black

<7 citation(s)>

Chronologie et sources

Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1915 1935 1938 1948 1949 1956 1957 1965 1985 1995

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments