¶ cassement de tête

cassement de tête n.m.

Définition

Ce qui est compliqué, ennuyeux, inquiétude causée par le travail ou les soucis, fatigue de la tête causée par un grand bruit, un travail ennuyeux, pénible ; réflexion, temps passé à réfléchir

fréquence : 005
registre ancien : 7

synonyme : problème, difficulté, ennui, embarras, difficile, compliqué, complexe

Chronologie

1859 1904 1926 1953 1953

Citations

  • 1953 Les machines outils, les engrenages, les calculs emmerdants, c'est mort. Maintenant j'gagne pas des milles et de [sic] cents mais plus qu'avant quand même. J'suis libre, toujours en balade et surtout pas d'cassements de tête. source : 1953. Misère du matin
  • 1904 Quel fourbi, quel cassement de tête ! Il faut en avoir une poigne avec tous ces bestiaux ! source : 1904. La Maison Philibert
  • 1953 Deux jours de lit, deux jours de réflexion […]. une seule réflexion au cours de ces quarante-huit heures d'isolement, de silence et de cassement de tête. –Blankie, c'est bien beau de te mettre le carafon à la torture. source : 1953. ...et ça continue !

<3 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Cassement de tête, fam., vieilli. Fatigue nerveuse, intellectuelle créée par un problème ardu, un travail difficile (cf. casse-tête) : Je crois que la métaphysique ne contribue pas médiocrement à ma sombreur. (...). J'ai rarement travaillé sur des matières plus ardues. C'est un « cassement de tête », comme disent les bonnes gens; ... Flaubert, Correspondance, 1879, p. 178. (tlfi:cassement) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.