sérail

sérail (tableau rapide)
sérail Bordel ; ensemble de filles galantes
synonyme bordel, maison de tolérance
fréquence 3

sérail

Bordel ; ensemble de filles galantes

registre ancien : 3

Usage : prostitution

1815 Viennent ensuite les matrones qui ont entrepris un sérail en grand. Vous y verrez tour-à-tour la façonnée, l'artificielle, la niaise, l'alerte, l'éveillée, l'achalandée, l'émerillonnée, l'éventée, la superbe, la follette, la fringuante, l'attifée, la pimpante. Toutes les nuances sont là : la mignonne, la grasse, la maigre, la pâle, l'ardente, la mutine, et jusqu'à la boîteuse. Ainsi que dans les haras les coursiers ont leur surnom, de même ici chaque fille a le sobriquet qu'indiquent sa taille et sa figure. source : 1815. Le Palais-Royal ou les Filles en bonne fortune
1802 Je ne vous parle point du sérail. Le mot seul caractérise cette salle d'assemblée, commune à toutes les filles de cette espèce source : 1802. Les sérails de Paris, ou Vies et portraits des dames Pâris, Gourdan, Montigny et autres appareilleuses. Ouvrage contenant la description de leurs sérails, leurs intrigues
1760 (vers) Un négociant de Bordeaux la retira, il y a un an et demi, du sérail de la Montigny et l'emmena dans son pays, où il l'a assez bien nippée source : 1760 (vers). Paris sous Louis XV - Rapports des inspecteurs de police au roi (deuxième série)

<3 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).