Définition de : faire tintin

faire tintin & faire tin-tin ; faire tintin ballon locution

Définition

Jeûner, être privé de qqchose, ne rien obtenir, ne pas profiter de qqchose, ne pas avoir qqchose, se passer de qqchose ; échouer, ne rien gagner (cheval aux courses) ; échouer à séduire une femme (ne pas baiser)

fréquence : 011
registre moderne : 8

synonyme : être privé, ne pas avoir, jeûner, échec, insuccès, échouer, manquer

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1935.

1940 1946 1947 1947 1952 1953 1955 1955 1974 1981 1989

Citations

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

TIN(-)TIN, TINTIN, onomat. et subst. masc.


TIN(-)TIN, TINTIN, (TIN TIN, TIN-TIN)onomat. et subst. masc.

II. Subst. masc., loc., arg., pop. Faire tintin. Être privé de quelque chose, ne rien obtenir. [Le Renard se hausse vers les raisins]. Mais, étant trop mignard, il tombe sur un bec L'obligeant d'faire tintin et de passer la pogne (MARCUS, Quinze fables, 1947, p. 10). Pétardant d'avoir fait tintin [lors du baptême de la princesse], une viocque (...) radina (...) pour lui balanstiquer [jeter] un sort (STOLLÉ, Contes, Belle au bois dormant, 1947, p. 1). P. ell., en interj. Tintin! Rien du tout. Synon. bernique! de la peau! ceinture! La voix [de l'inconnu qui téléphonait] semblait familière; seulement pour l'accoler à un visage, tintin! (SIMONIN, Cave se rebiffe, 1954, p. 25).

Arg. Faire tintin ballon. Être privé d'alcool. Des clopinettes en bois! J'vas pas faire tintin ballon (c'est-à-dire être privé de vin), j'vas pas m'taper (FOMBEURE, Soldat, 1935, p. 157).

Étymol. et Hist. Ca 1200 « bruit; cliquetis » (ADAM DE LA HALLE, Roi de Sicile ds RUTEBEUF, Œuvres, éd. A. Jubinal, t. 3, p. 137); 1680 « bruit des verres qui s'entrechoquent » (RICH.); 1935 faire tintin ballon « être privé de vin » (FOMBEURE, loc. cit.); 1938 tintin! « rien à faire » (ds ESN.). Redoublement onomat. de tint « bruit, tintement » (ca 1225 ds T.-L.), tiré de tinter1*. Fréq. abs. littér.: 41.

  • 1935 (GR) / 1935 : faire tintin ballon « être privé de vin » (FOMBEURE, loc. cit.) ; 1938 tintin! « rien à faire » (ds ESN) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.