Définition de : blackbouler

blackbouler & se faire blackbouler v.tr.

Définition

Renvoyer, refuser ; abandonner, quitter ; se faire recaler

fréquence : 008
registre moderne : 4

synonyme : éconduire famille : aboul- (abouler, débouler, etc.) : venue, arrivée

Chronologie

1896 1901 1927 1935 1983 1990 2006 2007

Citations

  • 1935 J'ai été candidat à n'importe quoi, je ne rate pas un concours administratif, qu'il soit ou non réservé aux licenciés. On me blackboule, car le piston me fait défaut, ou seulement parce qu'il y a cent candidats pour un poste. source : 1935. Viande à brûler
  • 1927 Mais tu dois comprendre, ma vieille branche, que d'honnêtes serviteurs du pays ne peuvent s'permettre comme ça de blackbouler leur devoir sans s'trouver subito secoués par la plus intensive des émotions source : 1927. Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
  • 2006 La seule fois où Massoni s'est fait blackboulé, c'était en mai 2005, lorsque Dominique de Villepin a quitté la Place Beauvau pour Matignon. source : 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
  • 1990 nous prenions soin de rapporter à Stéphane toutes les tentatives de dégommage et de putsch qu'ourdissait avec Max le docteur Nacier […] Ainsi Stéphane put-il préparer un vote destiné à blackbouler le couple ambitieux. source : 1990. À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie

<4 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

ang : blackball = boule noire (DEL) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.