¶ colibar

colibar & colibard n.m.

Définition de colibar

Colis, paquet ; colis (pour assister prisonnier)

fréquence : 006 registre ancien : 8 registre moderne : 7

synonyme de colibar : paquet, colis
morphologie : -bard
en usage dans : marché, camelot, Argot de la prison, argot carcéral

Chronologie (aide)

1946 1947 1955 1957 1960 1975

Citations (aide)

  • 1955 Chaque fois que son homme était tombé, elle avait fait son devoir comme ça. Colibars, mandats, la fume et la dine assurée, toujours des bavards de première, rien ne lui manquait au Milou et il pouvait se dire qu'il était sur un lot comme on n'en trouve plus beaucoup. source : 1955. Mollo sur la joncaille
  • 1960 Déjà ça reflue serré et vociférant. La grande gare son bouc de justesse de l'atteinte d'un pied de « transat », efface un angle de colibar dans les côtelettes, pare du coude, renaude source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1957 J'ai mes bafouilles, mes parloirs, mes colibards source : 1957. Le trou
  • 1946 Merci, ma poupée jolie pour le der des colibars. Champion ! Tu parles si on va se le farcir ! Avec tézigue pas de pet qu'on fasse ballon. source : 1946. Ma petite femme chérie (lettre)

<4 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Le mot rappelle Colibard de la chanson du Rondibé du Radada, 1907 ; dans le bas Maine un colibar est un homme qui se mêle de mariages (ESN-Fresnes)
  • Penser aussi à colis+(i)bard (gb)
  • On entend encore [ce mot] (Arnal, 1975)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.