languefrancaise.net

définition : lustucru

lustucru
Type, individu ; niais ; insulte ; sobriquet méprisant (à homme fort)

lustucru & Lustucru ; lustucru qui écoute s'il pleut ; lustucru qui s'en fout

Type, individu ; niais ; insulte ; sobriquet méprisant (à homme fort)

↓ fréquence : 007

Citations
  • 1949 Il se tenait plus de rage Le Meheu comme c'était abominable un pourri pareil, un lustucru qui s'en fout, qui paume les consignes. source : 1949. Casse-pipe
  • 1954 L'équipe spéciale se composait tout de même de quatre lustucrus bien nourris et fin gras, conséquence indirecte sans doute de ce boulot épuisant, et hautement spécialisé ! source : 1954. Le jaguar ne pardonne pas ! (Pitiless)
  • 1911 je zyeutais trouble et j'en restais baba comme un lustucru qui écoute s'il pleut… source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1956 Alors, gêné par le fauteuil qui m'écrase et par ce tordu qui rue dans les brancards, je lui mords le bras un peu plus haut que le coude. C'est pas pourtant qu'il soit appétissant, ce Lustucru ! source : 1956. Fais gaffe à tes os

<4 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1862 1901 1911 1949 1954 1956 1969

Compléments