Définition de : ouverrier

  • ouverrier
    • Ouvrier (prononciation affectée, faubourienne)
    • fréquence : 007
    • id : 11808

ouverrier & ouverrerier ; ouvréier n.m.

Définition

Ouvrier (prononciation affectée, faubourienne)

fréquence : 007
registre ancien : 7

synonyme : ouvrier morphologie : faute, déformation, barbarisme, étym. pop.

Chronologie

1897 1900 1911 1920 1922 1951 1995

11808_partition_le_pauvre_ouverrier_delormel_jouy.jpg: 389x600, 182k (16 décembre 2017 à 21h46)

Citations

  • 1922 Au demeurant, rien de l'« ouverrier » phraseur des syndicats. J'aime mieux ça. C'est bien là l'auteur de ce livre de bonne humeur et de santé qu'est Au lion Tranquille. source : 1922. Marmouset ou l'argot tel qu'on le parle
  • 1897 moi je dis qu'ils sont aussi intéressants que les ouverreriers mineurs, serrurrerriers ou autres qui nous rasent tout le temps avec leurs grèves. source : 1897. Notes d'un tricoteur (L'Auto-Vélo)
  • 1911 Ses mirettes ont touné en rogne, puis elle a débouclé la lourde en me sortant d'un air bé : –La porte est grande ouverte, tu n'as plus qu'à te tirer… On ne te retient pas, brave ouverrier… source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1911 un pot-à-colle de la Bastoche, qui faisait frime de m'abouler du turbin en chambre, et je m'étais bloqui une varlope, une scie, un marteau, de la planche, un établi, toute la rue Michel du brave ouverrier qui s'en donne une séance… source : 1911. Le journal à Nénesse

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.