languefrancaise.net

définition de : c'est le chat – depuis 1799 avec Bob, dictionnaire d'argot

c'est le chat
Formule ironique : accuser le chat d'une faute que son auteur essaye de cacher ; formule d'accentuation ; au contraire !

c'est le chat & c'est le chat ! (1799) #locution

Formule ironique : accuser le chat d'une faute que son auteur essaye de cacher ; formule d'accentuation ; au contraire !

index Chat
datation 1799 || ◊ Pigault-Lebrun, Mon Oncle Thomas, 1799 ; Henrion, Le Mariage de Jocrisse, 1799 (Enckell, bhvf) ◊ Jouy, La Prisonnière, 1799 (gb)
fréquence 007
registre ancien 5
liens GLGallicaHathiArchiveULB
historique dernière modification le 2023-12-19 21:22 +fusion (+1183) r4 (+1223) r5 (diff)
Citations
  • xxxx Qui donc a pris dans la cuisine, sur l'étagère dans le coin… Ce qui restait de galantine, et de confitures de coing ? […] Est-ce toi ? dis ?… avoue –Non… c'est… –Qui ? –c'est le chat source : xxxx. C'est le chat (duettino comique)
  • 1905 Je ne veux pas vous les voler ! qu'il me répond. –Non, c'est le chat ! que j'y fais source : 1905. Les audiences joyeuses
  • 1905 –Encore une fois, j'ai pas volé. –C'est le chat source : 1905. Les audiences joyeuses
  • 1830 il demande un litre, s'assied à une table voisine de la leur, et, après avoir bu deux ou trois verres de vin il s'endort. Rafflin et ses camarades étaient de fort bonne humeur : ils aperçoivent le buveur endormi. RAFFLIN. En v'là z'un qui ne roupille pas, non c'est le chat. source : 1830. Supplément aux Mémoires de Vidocq [L'Héritier, de l'Ain]
  • 1877 Eux, vivaient en sournois, au fond du corridor, se garant de toutes ces misères qui piaulaient dans ce coin de la maison, s'enfermant pour ne pas avoir à prêter des pièces de vingt sous. Oh ! des bons coeurs, des voisins joliment obligeants ! oui, c'était le chat ! On n'avait qu'à frapper et à demander du feu, ou une pincée de sel, ou une carafe d'eau, on était sûr de recevoir tout de suite la porte sur le nez. source : 1877. L'Assommoir
  • 1799 NIGOLO, à part. Ah ! c'est l'amoureux ! écoutons. GUSTAVE. N'y a-t-il personne dans l'appartement où vous êtes ? EMMA, ayant regardé. Non, personne ; parlez. NIGOLO, sous la table, à part, se retenant pour ne pas rire. Non personne n'écoute ; c'est le chat. source : 1799. La prisonnière

<6 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Date à battre : 1799

◊ Pigault-Lebrun, Mon Oncle Thomas, 1799 ; Henrion, Le Mariage de Jocrisse, 1799 (Enckell, bhvf) ◊ Jouy, La Prisonnière, 1799 (gb)

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1799 1799 1830 1866 1877 1897 1905 xxxx

Compléments