gicler

registre moderne : 4 fréquence : 9

gicler

& gicler de ; (giscler ; gigler)

Sortir très vite d'un lieu, d'un véhicule, en jaillir (militaire, police, etc.)

Synonyme : sortir (de qqpart)

2002 les deux collègues de la BAC ont giclé du véhicule à sa poursuite. 2002. Flic à Tours 1994 Les gusses giclaient des GMC et défilaient en silence devant les corps. Ici, mourir, c'était se faire couper les couilles 1994. La guerre des gusses 1998 Plus l'ordre impératif d'approvisionner nos armes et de rester particulièrement vigilantsn prêts à gicler de chaque côté de nos 6x6, en utilisant les « D.D.R. », au premier coup de feu qui claquerait. 1998. Section Bordel 2004 On peut être amené à gicler rapidement du véhicule, sans compter l'arnachement à la ceinture qui se prend dans la ceinture 2004. Le port de la ceinture est-il obligatoire pour tout le monde ? 2007 À mon arrivée, il gicle proprement de son tacot afin de m'annoncer, un poil courroucé, qu'aucun mouvement suspect n'a éveillé son attention 2007. La gigue des cailleras 1979 En vue de la décharge, les camions accéléraient brutalement. Un virage sur les chapeaux de roues – les chauffeurs étaient d'une maestria extraordinaire – un coup de frein : ils stoppaient net. Les corvéables […] giclaient des bennes. 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent. <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 853