languefrancaise.net

placier (définition)

placier
Chiffonnier qui exploite une place, chiffonnier qui a son quartier et ses rues attitrées, exploitant un territoire fixe ; type de chiffonnier privilégié ayant acheté une place

placier

Chiffonnier qui exploite une place, chiffonnier qui a son quartier et ses rues attitrées, exploitant un territoire fixe ; type de chiffonnier privilégié ayant acheté une place

↓ fréquence : 004

  • 1885 Ces caisses [d'ordures] devaient être vidées le matin sur la voie publique par les soins des concierges qui […] en confièrent l'exécution à des chiffonniers de leur choix, auxquels dans la corporation on donna le nom de placiers source : 1885. La hotte du chiffonnier
  • 1885 Le placier lui ne court pas, il possède une place. C'est lui qui dans les maisons où il y a une boîte à ordures fait le service du nettoyage au lieu et place du concierge dont il a su gagner la confiance source : 1885. La hotte du chiffonnier
  • 1928 Robert, le père Poubelle, le grand Joseph, Peau-de-Lapin, et vingt autres (ce sont des « placiers » qui ont acheté leurs places, 10 fr., 30 fr., 50 fr.) se dirigent vers les principales artères du quartier source : 1928. La racaille
  • 1928 Ferraille-à-vendre, un biffin dégourdi et qui ne se saoûlait pas, un « placier » qui avait payé deux cents francs le droit de vider les boîtes des Galeries de la Belle Couturière, rue de Sèvres source : 1928. La racaille
  • 1928 il avait rapporté une grande assiettée de salmis de bécasse […]. Ce n'est pas souvent qu'on se graisse le bec avec du salmis de bécasse, chez les biffins ! Ça avait fait rogner Peau-de-Lapin qui était, justement, le « placier » de cette maison source : 1928. La racaille

<5 citation(s)>

Compléments