languefrancaise.net

définition : virgule (depuis 1788)

virgule
■ Trace malpropre faite au doigt ; ■ (spéc.) trace de merde (sur les murs des toilettes...)

8396.jpg: 831x890, 201k (2014-09-14 23:37)
Citations
  • 1948 Virgules amoureusement tracées d'un index assuré, préalablement enduit de fiente, à eux le prix, les palmes, la médaille source : 1948. Ainsi soit-il
  • 1980 L'ascenceur fonctionnait et me permit de connaître en un instant toutes les moeurs sexuelles de l'escalier, étalée en ex-voto et virgules diverses sur ses parois source : 1980. Pour venger Pépère
  • 1984 Le mal blanchi contemplait les virgules marron, à quelques centimètres de ses yeux. source : 1984. Boulevard des allongés
  • 1953 Les murs des waters étaient constallés de graffitis. Entre deux virgules, un crabe qui se voulait humain, scié en deux par une plaie béante, portait cette légende : « Carmen baise bien ». source : 1953. Misère du matin

<4 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1788 C'est la date à battre.
pour rappel : Fontenelles, Soirées amusantes, 1788 (Enckell, DHPFNC)
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1788 1894 1948 1953 1980 1984

Discussion
Compléments