Définition de : piquouzer

piquouzer (tableau rapide)
piquouzer Piquer, soigner ; se droguer, se piquer (drogue), faire une piqûre ; se faire faire une piqûre
synonyme droguer / se, drogue (prise de), piquer
date 1945
fréquence 006

piquouzer

& se piquouser ; se piqouser ; piquouser ; se faire picouser

Définition

Piquer, soigner ; se droguer, se piquer (drogue), faire une piqûre ; se faire faire une piqûre

registre ancien : 9 registre moderne : 8

Synonyme : droguer / se, drogue (prise de), piquer Morphologie : -ouse/-ouze, -ouser/-ouzer Usage : drogue

Citations
1955 Mais, chez toi, dis, chez toi, ma salope, qui l'a piquousée, Nelly ? –T'es dingue ? qui veux-tu qui l'ait piquée ? Pourquoi ? […] –C'est toi, pourriture, qui l'a camée, Nelly, c'est toi, grognasse de merde, réponds ou je te crève. source : 1955. Mollo sur la joncaille
1934 si t'es nazi, va t'faire piquouzer source : 1934. Il n'est pas distingué
1950 une bretonne syphilitique – la moitié de la taule a dû aller se faire picouser le séant à cause de cette ordure source : 1950. Ainsi soit-il
1946 Ta miteuse se piqousera la pogne et roupillera pendant cent piges source : 1946. La belle au bois dormant - conte traduit en argot et enregistré par Léon Stollé

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Piquouser, piquouzer, verbe trans., (dans l'article PIQÛRE, subst. fém.) Piquouser, piquouzer, verbe trans., arg. Faire une piqûre. Tout le monde doit aller au toubib. Moi comme les autres; pour le vaccin (...) même à bord, tu peux pas descendre sans qu'on t'ait piquousé (CARCO, Brumes, 1935, p.42, ds CELLARD-REY 1980). (TLFi) /

De picouse (GR) /

  • 1945 (GR) / 1935 (Carco, TLFi d'après REY-CEL) / 1934 -à vérif- (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).