languefrancaise.net

définition : vice

vice
■ (sexuel) Fantasme, désir ; ■ (action déloyale) tromperie, duperie, arnaque, action déloyale ; astuce, ruse ; hypocrisie, mauvaise foi, mensonge, mauvais esprit ; sale coup, méchanceté

vice & □ coup de vice ; faire un coup de vice #nom masc.

■ (sexuel) Fantasme, désir ; ■ (action déloyale) tromperie, duperie, arnaque, action déloyale ; astuce, ruse ; hypocrisie, mauvaise foi, mensonge, mauvais esprit ; sale coup, méchanceté

↓ fréquence : 011 | registre ancien : 9 | registre moderne : 8

Citations
  • 2001 Arrête ton vice, Kader ! Avec ton blaze t'as aucune chance. source : 2001. La philo ça prend la tête - Prof en cité
  • 2003 ce que je prends pour de l'amitié n'est que du vice source : 2003. Dans l'enfer des tournantes
  • 2003 je n'avais pas encore le « vice des cités » source : 2003. Dans l'enfer des tournantes
  • 1963 cherchant le vice de la combine source : 1963. Satan est là
  • 2003 Il y a bien ce petit coup de vice : celles qui dénonceront leur julot pourront décrocher un titre de séjour provisoire source : 2003. Canard enchaîné
  • 1985 C'est un coup de vice au premier degré, mais on a vu mieux source : 1985. Un flic de l'intérieur
  • 1985 ce type, il est complètement barje. Il se prend pour James Bond. Il nous fait des coups de vice sans arrêt source : 1985. Un flic de l'intérieur
  • 1957 C'est un coup de vice, coupa Manu. Je l'ai déjà vu à l'oeuvre […]. Je veux partir ! source : 1957. Le trou
  • 1952 Je suis maintenant tout à fait à la page. Je connais les petits vices du métier. Ils sont nombreux. Certains chauffeurs n'en manquent pas un, attentif à grappiller dans tous les sens source : 1952. Mon taxi et moi
  • 2011 C'est là qu'est le vice : je me glisse dans la nasse, et j'en ressors en douceur. N'importe qui pourrait avoir fait ça et personne n'a intérêt à ce qu'on se mette à fouiner trop en profondeur. Sans compter qu'il n'y a aucune trace de mon passage source : 2011. La nuit du vigile
  • 1966 Enfin Freddy excellait à « monter » un groupe contre un individu, à force de répandre des calomnies sur son compte. C'est ce qu'il appelait « faire des coups de vice » et il s'en vantait ouvertement. source : 1968. Les barjots
  • 1966 Et parmi les « coups de vice » dont il m'avait menacé quelques jours plus tôt, au café, il y avait celui qui consistait à me « faire tricar » dans le quartier de la bande adverse. source : 1968. Les barjots
  • 1969 Je lui ferai un coup de vice pour l'entraîner jusqu'au couloir. Là, Tonton et moi, nous le coincerons. source : 1969. Les louchetracs
  • 2012 Putain, il lui a fait un stud'pok en flèche, un vrai coup de vice. Il ne va pas remonter de sitôt ! source : 2012. L'argot des prisons

<14 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1952 1957 1963 1966 1969 1985 2001 2003 2003 2011 2012

Compléments