Définition de : en avoir

Définition

Être touché, blessé

fréquence : 006
registre ancien : 7

synonyme : blessé, tuméfié usage : Argot militaire

Chronologie

1915 1915 1916 1917 1918 1918

Citations

  • 1918 C'est passé, l'éclatement a été formidable. Des cris, des blessés. Vite, vite, à moi, j'en ai, les brancardiers, à moi, portez-moi au poste de secours [07/05/1918] source : 1918. Journal de guerre 14-18
  • 1918 une balle a passé sous mon palonnier ; la surprise me fait faire un crochet à droite, et au même instant quelque chose me cingle le bras et l'immobilise ; je lâche mon manche et ma gâchette de mitrailleuse. J'en ai. source : 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917)
  • 1915 Oh ! j'souffre, Gaspard ! / Il lui ouvrit sa capote : –Où qu't'en as ? –J'sais pas... À la jambe, oui, c't à la jambe. source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
  • 1915 reçurent leur affaire, le même obus. Burette, au lieu de tomber, se raidit. Il annonça : «Touché !» comme on fait à l'escrime, et Gaspard répondit d'une voix furieuse : –Moi itou, cré cochons ! […] J'en ai... voui, j'en ai source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
  • 1915 Plotin […] pousse soudain un juron formidable : –N... de D..., ça y est ! J'en ai !... / Il faut croire cependant que sa blessure n'est pas trop grave, car il continue à se tortiller en s'aidant des coudes et des genoux. source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1916 On court aux mousquetons. […] les canonniers tirent sur l'épervier allemand [aéro] qui vole bas. […] Il nous semble que l'oiseau vacille. -Il en a ! -Il descend ! source : 1916. Avec une batterie de 75. Ma pièce. Souvenirs d'un canonnier. 1914
  • 1916 Un canonnier apparaît à l'entrée de la carrière, très pâle, titubant. Il tient son coude droit dans sa main gauche, et se laisse tomber sur les fougères. Il murmure : -J'en ai... -Où ? D'un petit mouvement de la tête, il montre son coude ouvert source : 1916. Avec une batterie de 75. Ma pièce. Souvenirs d'un canonnier. 1914
  • 1917 «–Où qu't'en as [d'une balle reçue], mon pauv'e vieux ? –Dans l'soufflet, » qu'il a dit. source : 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse)

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.