languefrancaise.net

définition : morticole (depuis 1901)

morticole
(péj.) Médecin ; embaumeur

Citations
  • 1918 le verdict des morticoles allemands était suffisant source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1945 le morticole veut bien vous conseiller de prendre, après le repas, une petite pincée de bicarbonate. source : 1945. Mon journal depuis la Libération
  • 1932 elles attendent jusqu'au lendemain l'heure de passer la visite… Alors, gare à celles dont les cartes ne sont pas en règle ou qui ont contrevenu à l'obligation formelle de se présenter, au jour et à l'heure, devant le « morticole » de la maison. Elles « en auront pour quat'jours de Saint-Lago » d'où leur nom de « filles de quatre jours », pendant lesquels elles maudiront les « bourr's des moeurs » en inscrivant sur tous les murs les trois lettres fatidiques M.A.V. (mort aux vaches). source : 1932. Le pourrissoir
  • 1906 Dame ! une congestion, vous savez, on ne sait jamais. Si les sinapismes ne prenaient pas, faites appel à un morticole, n'importe lequel… (Méprisante.) ils se valent tous. source : 1906. Dans un fauteuil

<4 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1901 C'est la date à battre.
pour rappel : 1901 (TLFi) /
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1901 1906 1911 1918 1921 1945 1947 1979 1981

Compléments