Définition de : crac

Définition

Onomatopée de l'effraction, de ce qui se casse, du cassement sec, du craquement

fréquence : 011

synonyme : effraction, cambriolage, commettre effraction

Chronologie

1916 1918 1930 1953 1953 1953 1954 1961 1966 1983 2007

Citations

  • 1966 Les marches de l'escalier… tu montes, crac ! tu t'retrouves à la cave ! source : 1968. Les barjots
  • 1983 J'ai donné une autre poussée au démonte-pneu et la serrure a cédé avec un grand crac source : 1983. Le soleil qui s'éteint
  • 1916 Crac ! Un obus percute, à quelques pas de nous source : 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre
  • 1953 C'est ça le pot. Pas de flics, pas de concierges, personne dans la turne. Et la porte alors ! Un vrai biscuit, crac ! et on a été dedans. source : 1953. De la boue et des roses
  • 1953 C'est le gardien de l'escalier, le gorille à peine entrevu qui m'endort d'un magistral coup de matraque. Ça fait « crac » dans ma tête, je revois les étoiles du désert et descends sans un cri source : 1953. ...et ça continue !

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.