descente

descente Capacité à boire de l'alcool, fait de boire (vite, beaucoup)
fréquence 5

descente

n.f.

Capacité à boire de l'alcool, fait de boire (vite, beaucoup)

registre moderne : 5

Usage : alcool, ivrognerie, boire

33481.jpg: 469x700, 92k (08 février 2013 à 19h39) 33481_t_en_as_une_descente.jpg: 385x600, 105k (29 juillet 2018 à 21h50)

2015 J'enquille le tord-boyaux, gorgée après gorgée, jette un oeil sur la coiffeuse, hallucinée par ma descente. Je termine la boutanche 2015. Phi Prob
1953 Ta gueule toi, passe-moi plutôt le kil de rouge, j'vas te montrer un peu la descente qu'ils ont les mecs des Halles. 1953. Misère du matin
1937 Seule la France pourrait battre ses propres records de vinasse, ses descentes de picton 1937. Bagatelles pour un massacre
1952 Un drôle de corps, le gars Martin. Malin comme un singe, une bobine de polichinelle, et une descente, mes enfants ! 1952. Émile et son flingue
1952 Y vous avait une descente de Ricain, modèle grand luxe. 1952. Émile et son flingue
1953 Sans abandonner ma lancée, je baratine et je rebaratine ; j'offre des casse-croûte au ciflard avec moutarde et cornichons. La greluche a le four nickelé, parole ! Avec une descente digne de la mienne, elle picole comme un hussard 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?

<6 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).