Définition de : manchette

manchette (tableau rapide)
manchette Homosexualité, être homosexuel (hommes) ; (pour dire que la sodomie n'est pas un sexe de femme, une prostituée?)
synonyme homosexualité
date 1732
fréquence 007

manchette

& être de la manchette ; ordre de la manchette ; chevalier de la manchette ; la manchette n'est pas un chien

Définition

Homosexualité, être homosexuel (hommes) ; (pour dire que la sodomie n'est pas un sexe de femme, une prostituée?)

Synonyme : homosexualité Usage : homosexualité

Citations
1790 Députation de l'Ordre de la Manchette aux représentants de tous les ordres pris dans les soixante disctricts de Paris et de Versailles y réunis. source : 1790. Les enfans de Sodome à l'Assemblée nationale
1790 L'Ordre de la Manchette et tous les Chevaliers dudit, épars dans les soixante Districts de Paris source : 1790. Les enfans de Sodome à l'Assemblée nationale
1791 deux jeunes gens, sous le bras l'un de l'autre, se promenaient derrière lui, et à leur mise on ne pouvait douter qu'ils ne fussent des chevaliers de la manchette. source : 1791. Vie privée et publique du ci-derrière Marquis de Villette, citoyen rétroactif
1784 ces deux femmes, guidées par le goût qu'on appelle la pantoufle, comme celui d'homme à homme s'appelle la manchette source : 1784. La Cauchoise, ou Mémoires d'une courtisane célèbre, dans Histoire de Marguerite, fille de Suzon, nièce de D** B*****
1732 la manchette n'est pas un chien, n'est-ce pas ? Tu es assez joli pour cela ; mais, ma conscience, il y a trop de ces bardaches, ils nous ruinent source : 1732. Le Bordel ou le Jeanfoutre puni
1738 mille gens m'ont dit qu'il n'aimait pas le con. / Au contraire, on m'a dit qu'il est de la manchette, / Et que, faisant semblant de le mettre en levrette, / Le drôle en vous parlant toujours de grand chemin, / Comme s'il se trompait, enfilait le voisin source : 1738. La Comtesse d'Olonne
1976 Si, de nos jours, toute une élite intellectuelle et artistique constitue une sorte de « confrérie d'État », souvenons-nous qu'au XVIIIe siècle toute une catégorie d'initiés se retrouvaient fort galamment sous le signe de la « manchette » et du « mirliton » source : 1976. Un septennat policier - Dessous et secrets de la police républicaine

<7 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • manchette n.f. arg. ÉROT. "pour désigner l'homosexualité masculine" chevalier de la manchette : DHR, 1726 ; GLLF, v. 1770, Rousseau ; FEW (6/I, 209b), 1867 ; TLF, cit. dict. 19e ; parti de la manchette : FEW, mil. 18e ; donner dans la manchette : BEI, 1789 ; marquis de la manchette : DArg., 1845, Besch.
    • 1732 - «FANCHON Ah ! je vois à présent ce que c'est : la manchette n'est pas un chien, n'est-ce pas ? Tu es assez joli pour cela ; mais, ma conscience, il y a trop de ces bardaches, ils nous ruinent.» A.-C. de Caylus (?), Le Bordel, 38-39 (Pauvert et Terrain vague) - P.R.
  • manchette (être de la -) loc. verb. arg. ÉROT. "être homosexuel" - ø t. lex. réf. ; absent TLFchevalier de la manchette : DHR, 1726 ; GLLF, v. 1770, Rousseau ; FEW (6/I, 209b), 1867 ; TLF, cit. dict. 19e ; parti de la manchette : FEW, mil. 18e ; donner dans la manchette : BEI, 1789 ; marquis de la manchette : DArg., 1845, Besch.
    • 1738 - «ARGÉNIE [...] mille gens m'ont dit qu'il n'aimait pas le con. / Au contraire, on m'a dit qu'il est de la manchette, / Et que, faisant semblant de le mettre en levrette, / Le drôle, en vous parlant toujours de grand chemin, / Comme s'il se trompait, enfilait le voisin : / Par inclination, c'est un branleur de pique.» Grandval père, La Comtesse d'Olonne, 104 (Pauvert et Terrain vague) - P.R. (bhvf:manchette) /
  • 1732, Caylus (bhvf)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).