languefrancaise.net

définition : grouiller

grouiller
Bouger, s'agiter, remuer ; trembler

grouiller & se grouiller

Bouger, s'agiter, remuer ; trembler

↓ fréquence : 005

Citations
  • 1844 Tiens, dit-elle, il me semble que j'ai entendu quéque chose grouiller ? source : 1844. Les vrais mystères de Paris
  • 1952 Le gars, plus y grouillait, pire que c'était. Y croyait sortir un de ses panards de la bouillabaisse, c'était pour tomber plus profond de l'autre quille. source : 1952. Émile et son flingue
  • 1918 j' bouge pus d'ici la r'lève. J'en ai marre ! Les Boches peuvent bien attaquer c'te nuit, dix régiments d'un seul coup : j' me grouille pas d'un centimètre. source : 1918. Au seuil des guitounes
  • 1928 Si c'est pas malheureux que mes jambes soyent à moitié démolies !… Le matin, c'est raide autant comme des tuyaux de poêle… Y a pas, j'peux pas me grouiller du pieu… source : 1928. La racaille
  • 1850 tandis que vous, pauvres zigs panés, vous cagnez la pègre (Vous crevez de faim), vous grouillez à la lance et au gris (Vous tremblez à la pluie et au vent), vous morfilez du larton brutal (Vous mangez du pain noir) source : 1850. Le Roi de l'Argot [Eugène Sue], aux princes de la truanderie

<5 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1827 1844 1850 1918 1928

Compléments