Définition de : teinturier

  • teinturier
    • Nègre, l'auteur qui refait entièrement la pièce de son collaborateur, écrivain qui écrit pour le compte d'un autre (littérature, poésie, textes politiques, etc.) : soit rédaction originale soit révision du texte
    • fréquence : 007
    • id : 17469

Définition

Nègre, l'auteur qui refait entièrement la pièce de son collaborateur, écrivain qui écrit pour le compte d'un autre (littérature, poésie, textes politiques, etc.) : soit rédaction originale soit révision du texte

fréquence : 007
registre ancien : 6

synonyme : nègre (écrivain)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1767.

1795 1828 1828 1839 1867 1901 1939

Citations

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • teinturier n.m. LITT. "nègre" - L, FEW (13/I, 338b), 1775 ; absent TLF.
    • 1767 - «[...] elle ne peut pas faire un vers, mais cependant, elle a des teinturiers.» Mme du Deffand, Corresp., let. à Walpole, 3 mai - Bennett, 127.
  • teinturier n.m. LITT. "nègre" - FEW (13/I, 338b), 1775, Bachaumont ; absent TLF. Add.DDL 4 (1767, Mme du Deffand, let. à Walpole)
    • 1769 - «Si cet homme [M. de Bélestat] vous a écrit de belles lettres, soyez bien certain qu'elles n'étaient pas de lui. Je ne sais quel est son teinturier mais je présume que c'est La Beaumelle.» Mme du Deffand, let. à Voltaire, 8 févr., in Mme du Deffand, Cher Voltaire, 279 (Des femmes, 1987) - M.C. (bhvf:teinturier) /
  • 1767 (bhvf)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.