Définition de : débarqué

  • débarqué
    • Être renvoyé, démis d'un poste, viré, mis à la porte, remercié, perdre son poste, perdre sa place (emploi moderne : le poste en question étant plutôt soumis à nomination)
    • fréquence : 008
    • id : 13635

débarqué & être débarqué

Définition

Être renvoyé, démis d'un poste, viré, mis à la porte, remercié, perdre son poste, perdre sa place (emploi moderne : le poste en question étant plutôt soumis à nomination)

fréquence : 008
registre moderne : 4

Chronologie

1904 1924 1929 1948 2002 2003 2004 2006

Citations

  • 1948 « Débarqué » par Laval, il se retira des affaires pour composer un nouveau chapitre de son Histoire de l'Armée allemande, qu'il termine à l'infirmerie de Fresnes, où il a été transféré. source : 1948. Prisons de l'épuration
  • 1904 le Môme est ici chez lui. Il n'y a pas de danger que Philibert s'y risque. Allez, ce qu'il y serait débarqué source : 1904. La Maison Philibert
  • 1929 C'est pas dans les boîtes chics et dans les brasseries qu'il faut aller. On serait débarqué, et vivement ! source : 1929. Je suis un geux
  • 2006 Ce gentleman de la PJ remplace le malheureux Bernard Gravet, débarqué un an avant sa retraite. source : 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
  • 2002 Débarqué de son poste de pédégé en novembre 2001 par les autres actionnaires source : 2002. Canard enchaîné

<5 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.