empapaouter

registre moderne : 8 fréquence : 7

empapaouter & empapahouter ; se faire empapaouter v.tr.

Sodomiser ; > baiser ; se faire baiser

Synonyme : baiser, coïter, baise, coït, sodomiser (actif, passif) Usage : érotique, sexualité

1970 Je me fracassais rageusement dans ce troufignon. –Tiens, je t'enquille, salope… il est content, hein, ton mari ? –Oui, gémit Pascaline, il est heureux que tu me rendes heureuse. –Il aime ça que je te lime le cul ? […] Ça l'excite de te lécher la conasse pendant que je t'empapaoute ? 1970?. Paris passionnément 1970 De nouveau, ce fut le con de Malou que je ramonai. Durant de longs instants, il en fut ainsi. À la fin, je ne savais plus très bien quelle était la moniche que j'étais en train d'empapaouter. 1970?. Paris passionnément 1950 créature de petite taille, assez crapuleuse d'allure […] et qui m'eût dit sans ambages : «Empapaoute-moi !» Impossible de dire pourquoi ces deux mots avaient sur moi un effet extraordinaire. Toujours est-il que je l'empapaoutais sur-le-champ. 1950. Monsieur Paul 1963 la colère m'a empoignée et je lui ai répliqué que pour manger à ma faim, je n'avais pas besoin de me faire empapaouter deux fois par semaine par un vieux con (C.O.N.). 1963. Les perles de Vénus 1947 Si Maurice Schumann devient pédéraste demain, s'exclame Henri, il faudra que nous nous fassions tous empapahouter ! 1947. Mon journal dans la drôle de paix <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 437